FAS of Russia EDS in Russia, Single Portal

Achèvement du Forum et Exposition "Ordre d'Etat - pour l'achat équitable"

13 / 03 ‘15

Le 13 mars lors de la dernière journée du Forum ont eu lieu des événements thématiques dédiés à la lutte contre la corruption, aux questions régionales de la centralisation des achats.

La conférence "La coopération sur l`opposition. Société, entreprises et gouvernement contre la corruption – il est plus facile de prévenir une maladie" a été suivie par le vérificateur de la Chambre de comptes de la Fédération de Russie Maxim Rokhmistrov, le chef adjoint du Département de contrôle des marchés publics du SFA de la Russie Artem Lobov, le président de la branche moscovite de l'organisation publique de toute la Russie des petites et moyennes entreprises des comptes Alexandre Zharkov, le directeur de l'Agence pour la sécurité de l'entreprise et de la lutte contre la corruption de l'Association des entrepreneurs de Moscou Viktor Knyazev, le président de la Commission centrale d'arbitrage du contrôle interne et d'audit de la Société d'État "Rosatom" Pavel Tikhomirov, des experts.

 

Parmi les sujets proposés à la discussion étaient des mesures de lutte contre la corruption dans les marchés, la surveillance des étapes du cycle d'achat, les mécanismes d'interaction entre les superviseurs publics avec les clients, ainsi que la transparence de l'information du système de contrat comme un moyen de lutter contre la corruption dans le domaine de l'ordre public.

 

Moscou  est la première ville à la fois dans les affaires et dans les marchés publics. La pratique montre que, en règle générale, dans la capitale sont nés et différents régimes d'exécution de corruption, qui sont ensuite répliqués sur les régions. "La branche de Moscou de l`organization "Soutien de la Russie" passe beaucoup de temps à se battre pour que les procédures commerciales dans la capitale soient plus transparentes, mais malheureusement, pas tout va comme il faut. Et c`est comme ça à cause de la réticence des autorités de Moscou de créer des zones plus ouvertes et d`utiliser les organisations non gouvernementales dans le cadre de la société civile pour créer le contrôle public. Le temps passe, la situation change et si les autorités de Moscou ne vont pas réagir dans un proche avenir, il est tout à fait possible que cette situation va provoquer une réaction appropriée au gouvernement fédéral, "- a déclaré le président de la branche moscovite de l'organisation publique de toute la Russie des petites et les entreprises de taille moyenne Alexandre Zharkov. Selon l'analyse effectuée par la branche de Moscou du "Soutien de la Russie" en 2014,les ventes de premier niveau, qui ont lieu sur le site du Département de la politique de la concurrence de Moscou, sont tout à fait transparentes. Les ventes de deuxième niveau sont plus problématiques, elles ont lieu sur les plate-formes des différents départements avec le montant réclamé jusqu'à 20 millions de roubles. C`est exactement le secteur où la participation des représentants des petites et moyennes entreprises est active. "On prent comme exemple le Ministère de l'Éducation de la Ville de Moscou. Nous avons analysé et constaté que certains prix excèdent le prix du marché pas de 10%, ni de 20%, ni de 100%, mais de 1 674 fois! L`achat était assez banal: un établissement acquis les rubans de gymnastique pour les filles ... Et il y a bien des marchés similaires", - a déclaré l'expert.

 

«Notre corruption est de nature base - a dit le vérificateur de la Chambre des comptes de la Fédération de Russie Maxim Rokhmistrov. – Un haut fonctionnaire est incapable de pelleter tout ce qui est. Et dans le contexte de la petite corruption, nous avons des soi-disant “décideurs”. Ils prennent l'argent pour une fausse opportunité de faire d'accord avec tel ou tel fonctionnaire, et en fait ne font rien. Toutefois, en raison de leurs "services" il semble que tous les fonctionnaires prennent des pots de vin. C`est un très grand mal. " L'outil le plus efficace pour lutter contre cette maladie est la confiance des gens dans les autorités, en particulier en justice, car on n`aura plus à payer des pots de vin seulement quand il sera possible de prouver son cas ou au tribunal, ou dans une autre autorité exécutive, a déclaré l'expert .

 

Une autre recette pour la lutte contre la corruption, selon Maxim Rokhmistrov est le transfer de toutes les entreprises qui "obtiennent même un centime de l'argent public" à la vente en conformité avec la loi #44-FZ. Cette loi prescrit les mesures de contrôle efficaces, y compris le contrôle public, qui supprime automatiquement beaucoup de problèmes associés à la corruption dans d'ordre public.

 

Après l'événement, les experts ont convenu que le contrôle public est l'un des moyens les plus efficaces non seulement dans la lutte contre la corruption, mais aussi dans la creation d`une image positive de l'État.

 

La conférence "Achats - aspect régional. Centralisation des achats "a été suivie par le président du conseil de l'organisation publique russe"Guilde des experts nationaux sur les commandes d`Etat et municipales" Lydia Nikiforova, la chef adjoint du contrôle des marchés publics du SFA de la Russie Dilyara Bachirova, la premiète adjointe au Directeur général de la Société anonyme à actionnariat restraint "Sberbank AST "Julia Sklyarova, la chef adjoint du Département de la politique de concurrence de Moscou Olésya Romanova, le chef de projet du Front populaire "Pour l'achat équitable" Anton Guetta, ainsi que des représentants du territoire de l'Altaï, de la République de Bouriatie, des régions de Bryansk, de Toula, de Kémérovo, d`Irkoutsk et deTchéliabinsk.

 

Les représentants régionaux ont partagé leurs expériences pratiques d'approvisionnement, ont parlé de l'effet économique de la centralisation des achats. Ainsi, le chef adjoint de l'économie et des investissements de l'Altaï Dmitry Bateykine a signalé que la région de l'Altaï va complètement convertir aux documents électroniques. Dans le même temps, en raison de l'augmentation du nombre de procédures de passation des marchés en conformité avec les dispositions de la loi "Sur le système de contrat" ​​, il a proposé de simplifier certains d'entre eux - conformément aux pratiques utilisées selon la loi #94-FZ. Selon l'expert, cela aurait également aider à réduire le coût du client.

 

"Ce n`est pas un secret que l'organisation et l'exécution des procédures de passation des marchés en conformité avec la loi #44-FZ est beaucoup plus chère que celle selon la loi #94-FZ, et c`est pour ça que vous avez besoin de bien évaluer toutes les possibilités de réduire les coûts de main-d'œuvre du client, et ainsi de sauver le budget" – a convenu la présidente du Conseil de l'organisation publique russe "Guilde des experts nationaux des commandes d'état et municipales" Lydia Nikiforova.

 

"Aujourd'hui, dans la crise, les marchés peuvent avoir un impact significatif sur les économies budgétaires, de sorte qu'ils devraient être traités rar des professionnels seulement. La centralisation, à son tour, aura un impact positif sur l'augmentation du niveau de compétence des participants du processus d'approvisionnement, "- a déclaré Dilyara Bachirova.

 

La conférence "Achats - aspect régional" a finalisé les trois jours du Forum. Selon les résultats de toutes les réunions tenues dans le cadre du Forum, les listes de propositions ont été établies au nom des participants du marché. Ces propositions seront bientôt examinées par des experts puis soumis à l'examen du Gouvernement de la Fédération de Russie.